Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/09/2016

Migration et racisme

Un chanson sur le mal-être que provoque le racisme à l'égard des migrants.


T'es nul à chier, je m'en vais On naît par hasard On ne choisit pas Sinon de rester Ou s'en aller Non mais, Qu'est-ce j'entends ? T'as entendu ce qu'il dit ? Sa connerie est à gerber. Comme celle de ceux qui l'ont applaudi Ceux qui l'invitent et n'ont rien dit Le bourge sourit La lèvre pincée, La gueule remplie Prète à baver Approbation des mange merde Semeur de haine Et d'emmerdes Avec le plaisir Du salaud qui aime faire souffrir Hey Toi ! Le connard du vingt heures, Hey Toi ! L'escroc aux électeurs Oui Toi ! Le museau en cul de poule Oui Toi ! Le guignol qui se la coule Hey Toi ! Le patron qui pleure sa chemise Hey Toi ! Qui fais des chômeurs et les méprise Oui Toi ! Le vrai démago Oui Toi ! Le traître socialo Garde la ton oseille de merde j'en veux pas Garde le ton pays de merde j'en veux pas Garde le ton drapeau de merde j'en veux pas Garde la ton histoire de merde j'en veux pas Garde la ta fierté de merde j'en veux pas Garde le ton boulot de merde j'en veux pas Garde la ta loi de merde Tu ne la respectes pas Hey Toi ! Le connard du vingt heures, Hey Toi ! L'escroc aux électeurs Oui Toi ! Le museau en cul de poule Oui Toi ! Le guignol qui se la coule Hey Toi ! Le patron qui pleure sa chemise Hey Toi ! Qui fais des chômeurs et les méprise Oui Toi ! Le vrai démago Oui Toi ! Le traître socialo Epargne moi tes salades Epargne moi tes discours Epargne moi ton vent Epargne moi tes boniments Epargne moi tes culpabilisations Epargne moi ton mépris Epargne moi ton indifférence Toute cette épargne que je t'ai fait T'es très bien payé Dégage avec Aux Bahamas ou à Panama Ne reste pas là Et oublies moi, pauv'mec. Hey Toi ! Le connard du vingt heures, Hey Toi ! L'escroc aux électeurs Oui Toi ! Le museau en cul de poule Oui Toi ! Le guignol qui se la coule Hey Toi ! Le patron qui pleure sa chemise Hey Toi ! Qui fais des chômeurs et les méprise Oui Toi ! Le vrai démago Oui Toi ! Le traître socialo Tu sers à rien Ton bilan est zéro Alors fous nous la paix Ton barratin à deux balles N'inspire qu'une seule chose Se barrer. T'es nul à chier Marre de t'entendre Marre de te voir Mets toi le dans le cul Jusqu'au bout de la hampe Ton pays de merde et sa propagande Qui servent aux cons à danser dans les cimetières Le mépris du capital pour la misère Au nom du notaire A faire des affaires Avec le banquier Qui saisit les ouvriers Avant de les envoyer Défendre les profits et les intérêts Des actionnaires et des financiers Qui font la fête à l'arrière Hey Toi ! Le connard du vingt heures, Hey Toi ! L'escroc aux électeurs Oui Toi ! Le museau en cul de poule Oui Toi ! Le guignol qui se la coule Hey Toi ! Le patron qui pleure sa chemise Hey Toi ! Qui fais des chômeurs et les méprise Oui Toi ! Le vrai démago Oui Toi ! Le traître socialo Je m'en vais J'aurai dégagé demain Plus de métèque en désaccord Plus de défaut dans le décor Tu pourras enfin Te reproduire avec tes gamins Faire du 100% pur souche Pas du manouche Ou de la babouche Hey Toi ! Le connard du vingt heures, Hey Toi ! L'escroc aux électeurs Oui Toi ! Le museau en cul de poule Oui Toi ! Le guignol qui se la coule Hey Toi ! Le patron qui pleure sa chemise Hey Toi ! Qui fais des chômeurs et les méprise Oui Toi ! Le vrai démago Oui Toi ! Le traître socialo Mais la France, La mienne Celle que j'aime Je l'emporte dans un coin de mouchoir au fond de ma poche. Je tire la porte Sans adieu ni au revoir T'es vraiment trop moche Parce que ce que tu fais Ce sont des monstres Pas des Français. Va t'élire tout seul Avec des gens comme toi, La France, si tu l'aimes, Tu la quittes. François Pierre Jules

Les commentaires sont fermés.