Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

06/03/2009

La crise des subprimes

crise des subprimes.jpgLaure KLEIN explique dans son ouvrage comment, la" titrisation forcenée" poussée par des avantages exorbitants, (75% des 600 milliards de dollars en 2006) a conduit a une propagation incontrôlée des risques dans l'ensemble de la « planète finance"... et a des pertes abyssales.

Pour Laure KLEIN, la crise peut être assez généralement comprise comme la conséquence d'une panique informationnelle, d'ou la nécessité de définir des principes partagés par toute l’industrie financière. Une démonstration brillante servie par une plume alerte et pleine de promesses...

Ce livre a été récompensé par le cercle Turgot qui est l'équivalent de l'académie Goncourt pour la littérature économique .

Le grand prix Turgot a été décerné à Jean-Marc Sylvestre (journaliste économique) et Olivier Pastré (économiste) pour leur ouvrage "Le roman vrai de la crise financière" (éditions Perrin). Cet ouvrage explique la crise et lutte contre les idées fausses. L'interview d'Olivier Pastré sur Canal Académie est particulièrement intéressante.

Source : CFO News

La crise provient en partie de la dérive induite par l'accélération de l'information ayant conduit les opérateurs à anticiper sur la rumeur, à agir dans la précipitation en se privant de la possibilité d'y réfléchir ou de la vérifier. "Le problème est que le commerce, et par ricochet l'économie, reposent sur la confiance, l'information. et la rapidité. rien ne sert d'arriver après les autres. L'inconvénient des NTIC est d'avoir supprimé le contact humain et reporté le facteur confiance sur la vitesse. Tout ne se joue plus que sur la validité présumée de l'information, qui est elle-même un produit qui se vend et s'achète. Nous entrons dans un cercle vicieux. ...le coulage de la Barings (...), le scandale Enron sont une illustration du mauvais emploi de l'information ou de l'emploi d'une mauvaise information dans la précipitation induite par les NTIC sur les marchés." 19-1-2008

Les commentaires sont fermés.