Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/10/2008

L'Etat tique

soldier.jpgDéplaise aux souverainistes ou aux afficionados de l'interventionnisme économique, la crise ne nécessite pas plus d'Etat (nation) ou le retour d'une économie planifiée. Au contraire.


La crise actuelle est le résultat d'un égoïsme, dont l'Etat-Nation est une forme d'expression.

La réponse à la crise ne nécessite donc pas un retour à plus d'Etat mais seulement à plus de politique, ; comme la réponse du politique à la crise ne consiste pas en un dirigisme économique mais en l'affirmation un pouvoir régulateur rigoureux et impartial. La solution n'est donc ni un retour de Marx ni celui de Robespierre ou Colbert.

MarxMagLitteraire001.jpg

Robespierre.jpgUne économie prospère n'a pas besoin d'un patron mais d'un arbitre intègre, cohérent, pour poser des règles claires et sanctionner les comportements négligents, ou aberrants, comme ceux à l'origine de la crise.

L'absence d'arbitre intègre pose questions. L'exemple de Georg Elser amène à se demander par quelle fatalité l'opinion occidentale cautionne-t-elle par son silence - ou se résigne-t-elle - à des régimes ineptes et/ou totalitaires sans  le moindre bruit de bottes ?

GW Bush ne connait pas Vialatte, qui concluait ses articles dans le journal "La Montagne" par  : "C'est ainsi qu'Allah est grand et que Mahomet est son prohète." Il aurait appris en le lisant le sens de la dérision et à se moins se prendre au sérieux. Il n'y aurait pas de guerre en Irak.

elser.jpgLa réponse à la crise passe par la réaffirmation du politique ; mais aussi par la prise de pouvoir de l'intelligence. Cela signifie pour les Européens l'affirmation politique de l'Union européenne. Elle passe nécessairement par la sublimation des réflexes nationaux et l'afffirmation d'un mouvement politique transnational, inspiré du patriotisme constitutionnel, seul susceptible de fédérer les bonnes volontés dans un cadre indépendant de leurs références culturelles.

Le principe national conduit à confondre culture et politique. Il s'agit d'apprendre à les distinguer. Cela ne peut que les servir réciproquement. Voyez le résultat que proposent ceux qui les confondent.

images :

http://www.archives.gov.on.ca/french/exhibits/mould/big/b...

http://www.paris-france.org/musees/memorial/expositions/c...

Les commentaires sont fermés.