Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/10/2008

Qu'est-ce qu'un paradis fiscal ?

Un paradis fiscal est un pays qui propose un coût fiscal, une rentabilité des placements et des facilités bancaires avantageux par rapport à un autre pays de référence. A partir de là, n'importe quel pays est susceptible d'être un paradis fiscal aux yeux d'un autre.

Paradis fiscaux.jpg

Une législation fiscale opaque  et incohérente.

Savoir que la Belgique est un paradis fiscal pour certains Français soumis à l'impôt sur la fortune (ISF) donne l'étendue du phénomène quand on connaît les taux d'imposition belges.

L'Europe comprend ne nombreux paradis fiscaux : Gibraltar, Ceuta, Andorre, Saint Marin, Monaco, l'île de Man, Jersey, Guernesey, Luxembourg, Liechtenstein, Saint Barthélemy, Saint Martin, Suisse, Madère, Polynésie française, Pitcairn, l'Irlande, Malte ou Chypre...

Des Etats membres proposent des fiscalités très intéressantes et même une absence de fiscalité. L'imposition des sociétés  (Chiffres 2004) varie de près de 40% en Allemagne à 12,5 % en Irlande (1).

Un pays peut-être un paradis fiscla pour les investisseurs étrangers même quand sa fiscalité est lourde et cause la fuite des pitaux de ses contribuables. En effet certains pays, pour attirer les investisseurs étrangers, les exonèrent des droits ou des taxations qui pèsent sur leurs propres ressortisssants. Cela crée une inégalité et il est difficile ensuite de se plaindre du rachat étrangers des capitaux des "fleurons" du capitalisme national. VIDEO MELIORA PROBOQUE DETERIORA SEQUOR.

Vouloir faire cesser les paradis fiscaux demande donc à l'Europe de s'occuper de ceux qu'elle connaît sur son propre sol dans un nombre assez considérable. Il faudrait également penser à promouvoir une législation fiscale unique.

Les Etats-Unis ne sont pas en reste. L'Etat du Delaware est assez emblématique du peu d'empressement des USA à réformer ses aspirateurs à finances.

L'existence de plusieurs bourses de valeurs en Europe alors qu'il existe une monnaie unique ne paraît pas cohérent avec la volonté d'affirmer une économie "européenne". Cela aussi mériterait d'être posée. Il faudrait placer idéalement cette bourse européenne dans un petit pays de l'Union. Le Luxembourg serait une évidence s'il voulait bien clarifier ses positions en matière bancaire.

Paradis fiscaux 2.jpg

Image : http://memoireonline.free.fr/EXPOS__PARADIS_FISCAUX.html

L'opacité bancaire et celle des flux financiers.

SecretBanquaire.jpgL'opacité du système fiancier porte atteinte à l'activité bancaire et donc au secret bancaire.

C'est donc à la profession de faire le ménage et, si elle néglige de le faire, au politique, à l'Union européenne, de prendre les décisions pour encadrer un système bénéficiant avant tout à des intérêts illégitimes (blanchiment d'argent sale, évasion fiscale, corruption, ...).

Le conseil pontifical Justice et Paix a organisé un congrès international contre la corruption en 2006. Ce phénomène menace la démocratie et la justice sociale. Les contribuables et les consommateurs payent ses effets et en supportent le coût. Parler de "paradis" est donc un abus de langage. Si l'enfer est pavé de bonnes intentions, en l'espèce, celles des promoteurs de l'évasion fiscale sont mauvaises.

Saville Road.jpgLa crise financière et l'ivresse, qui en est à l'origine, font des financiers des héritiers putatifs de Mammon. Il ne faudra pas oublier leur responsabilités dans les évènements à venir.

Ils ont pris les probabilités et les statistiques pour une vache à lait intarissable. Elles se sont avérées plus indomptables en se révélant un Minotaure ravageur. Foin de mythologie. Ce ne sont que de mauvais clowns sans talent, méritant d'être emportés par le flot de misères qu'ils ont provoquées. Les souffrances des humbles font que les "banquiers" négligeants et leurs donneurs d'ordre méritent d'être oubliés dans le cloaque de l'histoire.

sinouhe.jpgL'argent n'a peut-être pas d'odeur ; mais s'il est un bon serviteur, il est un mauvais maître. Le monde bancaire  a donné un image minable de la "civilisation". George Bernard Shaw à qui on demandait ce qu'était la civilisation a répondu : "Ce serait une bonne chose à inventer."

(1) Chiffres des impôts sur les sociétés au sein de l'Union européenne (Wikipedia eng) = 10% : Bulgarie & Chypre ; 12,5% : Irlande ; 15% : Lettonie & Lithuanie ; 16% : Hongrie & Roumanie ; 19% : Pologne & Slovaquie ; 21% : République tchèque & Royaume Uni ; 22% : Estonie,Slovénie & Grèce ; 25% : Autriche, Danemark & Espagne ; 25,5% : Pays-Bas ; 26% : Finlande ; 27,5% : Portugal ; 28% : Suède ; 29,63% : Luxembourg ; 29,8% : Allemagne ; 33% : Italie ; 33,33% : France ; 33,99% : Belgique. Le tableau vous permet de refaire le comparatif sur l'impôt sur le revenu, les charges sociales et la TVA. Des liens en bas d'article permettent de comparer d'autres taxes (distribution de dividende, etc.).

Les commentaires sont fermés.