Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/10/2008

Papier monnaie, liquidités et courante

effbd6b897ce585eff9c78d6c939babc.jpgRetirer ses fonds de la banque et s'acheter des coffre-forts pour les y entreposer est une ineptie. On ne joue pas impunément avec le papier monnaie.


La faillite du système de Law, la crise des assignats montrent les conséquences d'un mouvement de panique. Retirer son argent de la 7866ebb67c25e6ecf52cceb63ad0386d.jpgbanque assèche le circuit financier, aggrave le manque de liquidités à l'origine de la crise.
 
Elle est technique. Elle s'analyse en deux phases. La première phase est son origine. Le système n'est pas en cause. C'est l'esprit qu'il engendre et le manque de rigueur de ceux qui étaient aux commandes qui pèchent. La crise est  entré dans sa deuxième phase, celle de son écho dans l'opinion. La difficulté est de résister à la tentation de répondre aux appels de l'égoïsme, principal moteur de la panique financière.

41a6843085768c7f2e3b756ca042ca1c.jpgEntreposer de son argent à la maison ne peut qu'encourager les cambriolages. Le risque de perte de sommeil est à prévoir, sans parler des accidents domestiques. : "Il a tué sa femme d'un coup de fusil en croyant que c'était un cambrioleur...". Il faut se renseigner aussi.
 
Les compagnies d'assurance ne dédommagent qu'un certain plafond de valeurs liquides en cas de vol. Il est nécessaire se renseigner auprès d'un professionnel sérieux pour connaître l'étendue de la couverture.
de3744139f4bc97f31a2085246395dbb.jpg

85abec40e6ca8b289fbff3463be45a9c.jpg0b488f75f96f192f47ad933195504301.jpgAh...

L'or..?

 

 

 

L'or est une valeur très spéculative dont le cours chaotique la rend très risquée.

Agir collectivement impose d'avoir confiance en ses voisins. Cela peut-être plus diffcile pour certains que d'autres. L'individualisme libéral et la dynamique de mépris pour les ennuis des autres - qu'il a diffusée - ne facilitent pas la chose.
 
La crainte de la misère et la difficulté d'y survivre permettent cependant de toucher du doigt une réalité quotidienne et porter un regard moins indifférent à ceux qui la connaissent.
 
b6e092a898ed58a78bbc22bf22217994.jpgJean-Paul II et Benoît XVI ont critiqué de manière égale le système communiste et le système capitaliste pour leur nocuité (encyclique Centesimus annus). Il a fallu moins de vingt ans pour connaître l'échec des deux utopies  majeures du matérialisme politique.
 
Le comportement des banques est une trahsion démocratique (1). Elles ont abusé de la confiance et de la liberté. La rigueur politique s'impose pour avoir failli en laissant faire la finance. L'actualité commande aujourd'hui d'inventer un système où l'homme trouve une place centrale (ex. : l'intéressement ou la participation des salariés, la doctrine sociale). Il s'agit de reconsidérer la logique de "Bretton Woods" et réfléchir à une régulation globale. La production massive de monnaie conduit à réfléchir à la nécessité éventuelle d'avoir à adosser les devises à une valeur étalon, au retour à la convertibilité de la monnaie, dans une proportion à définir.
 
Enfin, le bon côté des évènements économiques actuels est de rappeler qu'il n'est de richesse que d'homme.
 
(1) Cela pose la question de la compatibilité de l'activité financière avec la démocratie, ou de son apparente incompatibilité à l'humanisme, au regard de l'Histoire. Les fondations philanthropiques pouvant paraître parfois comme des repentir tardifs, une sorte d'acquis de conscience pour les violations commises au préjudice des populations sacrifiées dans le but de faire fortune, sans qu'il ne soit certain que les fondations dédommagent un jour une seule de ces victimes.

Les commentaires sont fermés.