Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/10/2008

Fortis régale

2d2f4a6bc03097dfa1fe882c6068f0b1.jpgDe Morgen : La branche assurance de Fortis invite 50 personnes pour 150.000 euros au restaurant Louis XV,  appartenant au chef français Alain Ducasse, ayant adopté récemment la nationalité de Monaco, un paradis fiscal. L'actionnaire de Fortis (1) n'est pas le plus méprisé dans cette affaire, mais le contribuable belge, qui paye l'addition et devra digérer un menu à 3.000 euros. "Bon appétit Messieurs !" (Ruy Blas - Victor Hugo - Acte III Scène 2).
 
(1) L'article "Fortis : le temps des actions judiciaires" soulève des réserves. L'annulation de la transaction avec BNP Paribas ne paraît pas favorable aux actionnaires compte-tenu de la chute boursière généralisée. Elle fragilise l'argumentation selon laquelle l'Etat n'avait "aucune légitimité" à intervenir, "le péril invoqué n'étant nullement démontré". Les salariés de Fortis et les déposants de la banque apprécieront le peu d'estime dans laquelle ils sont tenus.  Le rôle des banques n'est pas d'aller jouer au casino avec l'argent des ménages.

Commentaires

Il y a quelques jours, tout le monde parlait dans les médias de la nécessité de réguler le marché financier. Depuis que la situation se calme un peu, plus rien.

Est-on reparti pour un tour?

Ecoeurant.


Réponse au commentaire :

Merci Tania pour vos remarques.

L'action politique s'applique plus à refinancer les banques qu'à promouvoir plus de rigueur dans leur fonctionnement, seule susceptible de rassurer l'opinion sur le retour d'une telle crise.

Les banquiers se sont comportés comme un chauffeur de bus ivre s'écrasant dans un mur et les politiques lui ont racheté un bus neuf sans rassurer les passagers par des mesures contre l'ébriété au volant.

Des outils de régulation existent déjà. Les crises montrent que la cupidité en est la cause et explique l'inefficacité des outils respectés seulement dans la forme mais négligés sur le fond. L'affaire ENRON a montré ce que valent les expertises des cabinets les plus réputés.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Enron

L'affaire de la Société Générale en France comme l'affaire Fortis en Belgique révèlent une même faiblesse.

http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9r%C3%B4me_Kerviel
http://www.actu24.be/article/videos/belga/une_commission_denquete_sur_fortis_et_dexia_/195880.aspx

La règle cartusienne n'a pas été modifiée depuis sa création selon la formule "Non reformata, non deformata" (jamais réformée car jamais déformée) montrant la valeur des principes s'ils sont respectés.
http://www.parkminster.org.uk/site.php?use=default
http://www.chartreux.org/index.php

Le politique et les affaires ne peuvent que progresser en se tenant à leurs déclarations. "Il n'est pas de bonne pensée si elle ne se traduit pas en paroles , et pas de bonnes paroles si elles ne se traduisent en action ." Chesterton

http://chesterton.over-blog.com/

Cette crise illustre l'opposition "apparences et conscience" d'une société promouvant les premières - facteur de croissance et de prospérité - plutôt que la seconde, qui dérange. L'actualité montre la la virtualité des principes enseignés. Cela ne fait que les décrédibiliser. Imaginons ce que peuvent en penser ceux qui n'ont déjà pas beaucoup le goût pour l'étude.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Eva_Joly

Au plaisir de vous lire,

Écrit par : Tania | 15/10/2008

Les commentaires sont fermés.