Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/09/2008

Notre Dame des Tilleuls

1a3fb867a891f4d15726ecee1d9f1bd9.jpgUn blog explique que cette statue a été dérobée dans une petite chapelle.

Elle est emblématique du saccage culturel de l'Europe où de nombreux monuments - sacrés ou non, mais tous témoins d'un même passé et de l'identité de tout un continent - disparaissent chaque année.


Tout cela pour satisfaire une convoitise insatiable de quelques particuliers irrespectueux, méprisants et méprisables.

Ces objets qui flattaient l'esprit sont désormés condamnés à demeurer cachés à jamais. Ils ne pourront plus être exposés à l'admiration du public, puisque leur soustraction frauduleuse s'est faîte à son préjudice.

Chaque vol rend les générations actuelles un peu plus orphelines du passé. Elles sont déshéritées, coupé des générations disparues de ce lien où l'expression artistique participait à forger la conscience d'une communauté.

L'art sacré est le medium de l'universalité. Il se place à la convergence de la recherche du beau et des Dieu. Il est une métaphe de la foi transcendant les frontières, sublimant l'altérité.

Le vol d'oeuvres d'art sacré a une incidence profonde ; parce qu'il n'atteint pas seulement le patrimoine. La profanation est une violence terrible parce qu'elle frappe l'intimité de tous les membres d'une communauté dans ce qu'elle a d'essentiel. Ce lien invisible, innommé mais réel, socle de la société, n'a pas de substitut.

L'occident matérialiste en voie de déchritianisation n'y est plus sensible. Il fait même preuve d'incompréhension aux réactions violentes d'autres croyants d'autres religions.

Le saccage d'un lieu saint est en effet incompréhesible. Il est l'affirmation d'un absence de conscience et de goût. La convoitise insatiable conduisant aux profanations témoigne d'une incapacité à contenir sa brutalité, à maîtriser la dimension abjecte de l'homme.

A quoi peuvent conduire cette reddition de l'Homme face à la bête, ce triomphe de l'ombre sur la Lumière sinon aux ténèbres.

Notre Dame des Tilleuls, priez pour eux.

Commentaires

Je suis de ces iconoclastes qui croient fermement que la foi est l'espérance de ce qu'on ne voit pas, comme le disait l'apôtre Paul. En ce sens, le vol de cette statue ne saurait déstabiliser celle du croyant et c'est tant mieux : Dieu est bien au-delà de toute représentation de ce qui est sur terre et dans les cieux et défend même qu'on en fasse.

Mais en matière d'art, de pillage et d'irrespect, je pense qu'on a pas fini de pleurer: les temples hindou ont été dévalisés de la même façon, depuis des années, par des pillards à la petite semaine qui ont leurs connexions sur le marché des oeuvres. Dans quel monde on vit...

Réponse au commentaire :

Merci Anne.

Votre point de vue rappelle un passage de la préface qu'Henri Loyrette a écrite pour l'ouvrage - très beau - de Sophie Cluzan "De Sumer à Canaan." (Ed. du Seuil) :

"Après le langage artistique raisonnable, réaliste et formel de la Grèce et de Rome, le premier art chrétien puis l'art byzantin puisèrent aux sources de l'Orient, reprenant à leur compte cet éloignement de la forme plastique, fondé sur d'anciennes conceptions philosophiques et religieuses. L'art redécouvrit cet espace qui échappe à l'oeil, intérieur et inexprimable par la forme, et servit à nouveau cette dimension sensible maintes fois exprimée par les oeuvres des artistes mésopotamiens et syriens. Cette tendance orientale à l'aniconisme reprit ainsi de la vigueur dans certains courants de l'art chrétien, aboutissant à la condamnation des images aux VIII° et IX° siècles, où l'iconoclasme affirma l'idée selon laquelle certaines expériences ne pouvaient être évoquées matériellement. Parallèlement, partout où s'affirmait l'islam, les arts portèrent cette réflexion à son apogée."

Écrit par : Anne | 03/09/2008

Thanks. Hadn't thought of the image file. I'll have to shrink that, it seems.

Écrit par : Bandora jewy | 29/01/2011

Les commentaires sont fermés.