Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/08/2008

Georgia, on my mind.

5a52b2bc2860e8a686c50a742fb69998.jpgPersonne ne l'a relevé. L'Europe a laissé le président géorgien s'arroger le droit de déclarer la guerre en se parant du drapeau de l'Union sans qu'il en soit membre. L'Europe politique est peut-être morte à Tbilissi en se laissant instrumentaliser par un allié des USA, réveillant ses réflexes nationalistes et les alliances de la "Vieille Europe". Libre marché de dupes ?


5df43d9f6ffc7e0050bed55cfaefdc33.jpgQu'est-ce que l'Europe après cinquante ans ? Une zone de libre-échange. Un Commonwealth bis. Les Anglais l'avait inventé à l'échelle de la planète. Les Européens n'ont pas été capable de faire aussi bien à l'échelle de leur sous continent.

Quel est le débat ?

 Peu de voix s'élèvent pour critiquer le comportement du président géorgien. Il s'affiche sous les couleurs de c4fc4d88530fa2c08ffa65218710f6bc.jpgl'Union européenne - sans en faire partie - et déclare la guerre en appelant l'Otan à la rescousse - dont il ne fait pas partie également. C'est une hardiesse dont on peut se réjouir que Saddam Hussein n'y ait pas pensé.

You drive me crazy

Quel est le véritable enjeu ?

Le maintien de la suprématie américaine sur l'Eurasie pour la défense des intérêts US. Des aliances sont utiles à rappeler. La Géorgie est un des pays de la coalition  américaine dans la seconde guerre en Irak, "Liberté en Irak", comme l'Albanie ou la Pologne. L'Europe est loin de la résistance de l'ancien président français - Jacques Chirac - à opposer son veto et refuser la caution de l'ONU à G. Bush. Cela valut une standing ovation à la France à l'issue du discours de D. de Villepin. Le panache n'est plus à la mode, mais les bières. "Tout est perdu fors l'honneur" ?

Dans la vie faut pas s'en faire

Les USA ne risquent pas de s'isoler.

d6ce91c57aa277eb3d772fb4d005d40f.jpgLes Etats Unis, avant d'être un continent, se considèrent comme une île. L'isolationnisme est une vieille doctrine inspirée par leur géographie, bordés à l'ouest comme à l'est par un océan. Ils ont donné aux Amércains l'impression d'être à l'abri des sursauts de l'histoire des "autres".

Living in an Island...

Ils ont développé les moyens pour maintenir cette distance, cette illusion d'insularité. quand elle venait à s'estomper. L'iniative de défense stratégique de Ronald Reagan (la guerre des étoiles), le système d'espionnage planétaire électronique Echelon sont deux exemples de la stratégie développée par les USA pour tenir la menace à distance.

Dvorak : Symphonie du Nouveau Monde

caf4e9355b361a5d943ba3a7344e5c7b.jpgL'attaque du onze septembre a déstabilisé leurs stratèges parce qu'ils n'ont pas été agressés conventionnellement mais avec des produits de consommation : des cutters et des billets d'avion. La conjuration du consumérisme au pays du libéralisme économique venait saper le rêve américain chez lui.

3dda49df97e087147f747aeb05d95ddc.jpgLe Pentagone n'avait jamais pensé devoir prévenir les effets pervers du mass market. Sa parade fut d'improviser une paranoïa collective. Le discours libéral sécuritaire - un oxymore - a depuis remis en cause l'essentiel des libertés et droits fondamentaux en nourrissant la théorie du complot , Dylan Avery et son film "Loose Change *" ou encore David Ray Griffin.

All dead.

b64c35d569afc793909bfee324f844c7.jpgLes Etats-Unis sont parvenus à angoisser la planète au point de fouiller les passagers des avions, leur confisquer des effets personnels jusqu'à leurs bouteilles d'eau ; pendant qu'ils laissent la vente, la détention et le port d'armes libres, faisant  chez eux tous les ans plus de victimes que les attentats du 11 septembre ajouté au nombre total de soldats tués en Irak (Bowling for Columbine). Il y a eu plus de 30.000 victimes par armes à feu au USA en 2003.

L'impérialisme économique américain l'emporte sur la personnalité du président. D'une certaine façon : Obama or Mc Cain, it's the same.

L'Aigle noir

Que fait l'Europe ?

9174c25abbae151e025461fe00a03ebb.jpgElle s'aligne sur la volonté américaine. Elle refuse le sépartisme Abkhaze ou Ossète après l'avoir admis celui albano kosovar en Serbie. Ce n'est pas Georges Bush qui se contredit. Il agit toujours dans le sens des intérêts américains. A manquer de personnalité, l'Europe perd sa crédibilité politique. L'intégration de la Turquie, soutenue par les USA, entravera définitivement l'union politique de l'Europe.

Transcription de la marche turque de Mozart par Arcadi Volodos (*).

45b52b8f580d1463c0e0df96e13589d5.jpgQuelle menace guette l'Europe ?

Les USA. Ils encouragent l'agrandissement de la zone de libre échange mais ils redoutent l'affirmation politique de l'Union européenne.

A rester le challenger d'une partie dont els règles sont ficée par l'arbitre américain, l'Europe perd encore un peu plus de sa crédibilité. Le mélange de ses responsables avec ceux de l'OTAN (ex. Javier Solana) favorise la confusion.

The Who : Who are you ?

28fb0776b5700a6c06f1fae137a24bd5.jpgPourquoi ce regain de tension ?

L'alignement de la France sur la volonté américaine a enlevé l'incertitude d'un rejet de la Turquie. Cela a rassuré les Amércains sur le l'impossibilité d'une intégration politique rapide de l'Union et leur a permis d'ouvrir un nouveau front d'action contre un autre concurrent potentiel, la Russie.

La chanson de Oui-Oui

L'un des rares hommes politiques français à soutenir l'intervention armée américaine réclamée par Georgres Bush en Irak est Bernard Kouchner, l'actuel ministre qui dirige les affaires étrangères au nom de l'Europe.

Arcadi Volodos transcription Horowitz de Stars and Stripes

bd516efc9766c59a8c09e6c8a933aeaa.jpgPourquoi les USA craignent la Russie ?

Borodine : Danses polovtsiennes

La crainte des Américains naît surtout de la proximité de la Russie et de l'Union européenne et de la synergie économique pouvant en découler. Un tel rapporchement favoriserait une cercle vertueux économique et déplacerait le centre de gravité de l'économie mondiale en Europe, reléguant les USA à la seconde place, perdant ainsi leur suprématie leur permettant de dicter et d'imposer leur volonté.

Katchakourian : danse du sabre

Les USA n'ont-ils aucune difficulté ?

En l'espèce, à propos de la Géorgie, il y en a une.

La Russie est le principal fournisseur de gaz, voir de pétrole, de nombreux pays de l'Union qui va devoir faire le grand écart diplomatique pour complaire aux exigences américaines. Des augmentations sont à prévoir.

31dbb67f4c992be7f43ee101a5191aec.jpgLa difficulté des USA est de convaincre les Européens à se brouiller avec leur principal fournisseur de gaz et de pétrole - ou l'un des principaux - sans leur en proposer d'autre en substitution.

Bizet : Carmen (la Havanaise)

Ce n'est pas insurmontable. L'Europe a accepté les OGM, démontrant leur capacité à "avaler" n'importe quoi venant de l'autre côté de l'Atlantique, malgré ses prinicpes de précuation.

40c07b874983886776eb3b9bcd4f28c1.jpgLe but des USA est de capter les ressources, pas de les partager. Ils ne laissent que le surplus. La flambée des prix du pétrole et des matières premières l'ont illustré. Les prix sont retombés quand les grands acheteurs avaient reconstitué leurs stocks.

Verdi : Nabucco Va pensiero (chant des esclaves)

C'est la faute à la mondialisation, non ?

Parler de mondialisation est un abus de langage quand le marché global est avant tout orienté à la satisfaction de l'industrie et de l'opinion de la première puissance économique.

L'ethnocentrisme économique agit comme un tourbillon, un trou noir,  une tornade. Il aspire à lui tout ce qui se trouve à proximité. Comme ces phénomènes, la logique écocentrique est destructrice, source de gaspillage et de saccage. Les milieux d'affaires diront qu'il s'agit de la faute des consommateurs exigeants.Schumpeter et le principe de la création destructrice.

Eric Clapton : I shot the sheriff

L'économie est égoïste, non ?

1b0a77b65d7e0109fa4b3f575251b1f4.jpgC'est une caractéristique forte de l'économie. La guerre des Gaules fut en partie dictée par le soucis des Romains à faire disparaître la concurrence commerciale qui apparassait en Gaule (production du vin, industrie du fer de meileure qualité)i Le blocus napoléonnien, la politique japonaise en Asie avant la deuxième guerre mondiale sont pareillement égocentriques, et non écocentriques. L'embargo des USA à exporter son pétrole au Japon est souvent oublié, trop rarement évoqué. L'attaque japonaise de Pearl Harbor est la conséquence du blocus américain souhaitant "empêcher la consolidation du Japon en tant que super-puissance économique."(*) Les USA ont imposé un blocus terible à l'Irak engendrant des milliers de victimes civiles. Ils en imposent un à l'Iran.

Ketelbey : sur un marché persan

Tout cela ne témoigne pas d'un grand progrès intellectuel. La presse américaine désigne les conservateurs d'aujourd'hui par le diminutif "néocons" pour les distinguer des anciens. La question est de savoir si de tels comportements peuvent être considérés comme modernes.

Quels sont les signes de l'égocentrisme économique ?

La violence, la force, l'usage des armes.

Richard Strauss : Also sprach Zarathustra

Elle s'accentue par l'augmentation des interventions militaires américaines. L'armée américaine s'est même affirmée comme un facteur économique de la croissance américaine depuis la deuxième guerre en Irak et la guerre en Afghanistan le facteur. La doctrine de la guerre préventive (*) relève de la science fiction. "Ci vis para bellum". Deux mille ans d'histoire séparent Jules César de Georges Bush. No progress. Prévenir une guerre devrait consister justement à ne pas la faire.

In the army now...

L'Union soviétique était un exemple d'égocentrisme. Le communisme est une forme de capitalisme centralisé. Un capitalisme d'Etat, national.

Kalinka

N'est-ce pas ambitieux de comparer les Russes aux Américains ?

Le décollage économique chinois ou indien est largement commenté. La Russie en connaît également beaucoup moins évoqué. Ou de manière anecdotique mais significative. Moscou est la ville qui compte le plus grand nombre de milliardaires, avant New-York. C'est également la ville la plus chère. Le milieu moscovite a été dominé par des Tchétchennes. La guerre en Tchétchénie n'est pas étrangère à la lutte contre la criminalité organissée. On a critiqué la Russie pour cette guerre et on voudrait en déclencher une nouvelle en Géorgie.

Georges Bush défend les intérêts d'un petit pays européen.

Pas si sur.

dfef6a2b08eca11385e670ddf967c9be.jpgIl suffit de relire le petit manuel imprimé par l'armée américaine à l'attention de ses soldats présent en Europe après la Libération ("Nos amis les Français" *).

"We came to Europe, in two wars, because it was better to fight our enemy in Europe than in America."(*)

Revoir Paris

"We didn't come to Europe to save the the French, either in 1917 or in 1944. We didn't come to to Europe to do anyone any favors. We came to Europe because we in America were threatened by a hostile, aggressive and very dangerous power."(*)

Maintenant je sais

Le plan Marshall renforce l'interprétationn économique de l'intervention américaine.

For a few dollars more

Conclusion :

L'inconvénient d'une Europe libre échangiste est de rester faible et divisée. L'empêchant de développer une analyse stratégique commune pour atténuer l'apétit américain, promouvoir une vision  différente au Monde, plus humaine , européenne, de la poltique. La guerre en Géorgie fait cruellement ressentir cette absence. C'est une opportunité pour les 27 de le faire.

Spread your wings

L'échec de l'Europe est de n'avoir pas d'âme. La "Real Politoc" met en évidence l'inconsistance de la conception vénale de l'Union européenne "libre échangiste". Son inexistence politique est la conséquence d'un manque d'ambition à se satisfaire de n'être qu'un marché. Si le Libre échange est le credo d'une Europe soumise à la vision américaine, pourquoi ne pas avoir adopté le dollar ?

Avec le temps

Avant d'exciter les foules à mourir pour Tbilissi, il faudrait s'assurer qu'elles sont prêtes à le faire pour Bruxelles. Rien de moins sur. Un pays, une capitale ne font pas rêver quand elles n'ont pas d'âme. Drôle d'Europe laissant certains s'arroger ses couleurs pour déclarer la guerre et semer la mort. Ce n'est plus un drapeau, c'est un linceul. R.I.P.

Ray Charles : Georgia, on my mind

Garder l'espérance.

Somewhere over the rainbow (*)

Commentaires

Bravo!

La révolte qui s'écrit un peu partout nourrit un espoir qui n'est grâce à ça jamais tout à fait mort.
L'arrogance du président géorgien et son va-t-en-guerrisme n'ont d'équivalent que la nonchalance européenne.
Cette nonchalance est le produit de son histoire. Elle a trop à l'esprit l'absurdité passée du trop de fierté, trop de propension à dire "Moi j'ai raison, j'ai la justice, j'ai Dieu avec moi". Elle sait que ça mène au bain de sang.
Alors l'Europe, elle a en quelque sorte décidé d'anesthésier cette propension à l'agression en se calibrant sur les principes de l'économie de marché, mais pas seulement. Des gens comme Jean Monnet, Paul-Henry Spaak, avaient derrière la tête un vrai projet de paix, pragmatique en diable, qui commençait par cette volonté d'empêcher, mécaniquement, la naissance d'une nouvelle guerre au sein de l'Europe. Ils y sont parvenus. Reste à se retourner vers le monde de belle façon, en se fondant cette fois sur de vraies valeurs, pas sur celles du marché. Mais pour ça, il faudra sortir de l'ombre que les USA font encore à l'Europe. Un long chemin reste à faire.
Ecrire à la fois une révolte et les mots "Garder l'espérance" est typiquement européen. Il faut lire le très beau livre de Nicole Dewandre, "Critique de la raison administrative - pour une Europe ironiste", qui se termine à peu près par les mêmes mots: "Avant tout: aimer l'Europe".

Réponse au commentaire :

Merci pour votre commentaire et vos indications à propos du livre de Nicole Dewandre, édité au Seuil. Le site de l'éditeur propose cette présentation de l'ouvrage :

"La Critique de la raison administrative décrit de l'intérieur le fonctionnement, et, d'une certaine manière, l'impossibilité de fonctionnement, de la Commission européenne de Bruxelles, pensée à la fois comme singularité et comme exemple de ce qu'est, de ce que peut être l'administration.

Pourquoi dans "L'Ordre philosophique" ? Parce que les outils de compréhension sont Wittgenstein, Arendt, Habermas, Rorty et la sophistique lue par Barbara Cassin.

La thèse de Nicole Dewandre est que l'extrême difficulté de la décision pour une administration réside d'abord, non pas dans les contradictions réelles qu'elle doit affronter, mais dans la représentation "platonicienne" qu'elle se fait d'elle-même, c'est-à-dire dans l'idée que l'administration aurait une mission de vérité. Nicole Dewandre examine les conséquences paralysantes de cette rhétorique représentative et s'interroge sur les moyens de la dissoudre : elle propose une voie pragmatiste et ironiste, qui permettrait à l'administration d'être au plus près de sa procédure effective et de prendre une plus juste mesure des possibilités qui sont les siennes.

Il est remarquable que cet essai philosophique sur l'Europe, particulièrement opportun, soit le premier à traiter non pas des traditionnels problèmes de l'idée d'Europe, mais, et à partir d'une expérience longue, de la manière dont l'Europe est créée par son fonctionnement.

Alain Badiou et Barbara Cassin"

128 pages - 13 euros

Nicole Dewandre, née en 1959, a déjà une très longue expérience de Bruxelles : elle est entrée à la Commission européenne en 1983, où elle occupe une position de responsabilité. Ingénieure et économiste de formation, récemment diplômée de philosophie à l'Université Libre de Bruxelles, elle est aujourd'hui chef de l'unité "Femmes et sciences", à la direction générale de la recherche.

http://www.editionsduseuil.fr/

Écrit par : L'Atteint | 02/09/2008

Les commentaires sont fermés.