Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/08/2008

Une nouvelle affaire Grégory ?

dc2db9fa0e1628c0a529703c0d09bfc2.jpgL'emballement médiatique à propos du meurtre du petit Valentin en France risque de tourner à la confusion pour aboutir à une nouvelle affaire Grégory. Tout le monde veut dire son mot, y compris ceux qui n'ont rien vu.
 
La photo a été empruntée à ce site


Pour mémoire, les premières informations parlaient de morsures de chien et non de coups de couteau. Cette confusion laisse perplexe.

La police avait d'abord précisé que l'ADN était inconnu. Puis elle arrête aussitôt après deux SDF en Ardèche, à plusieurs centaines de kilomètres du crime. Qu'adviendra-t-il s'il s'avère que ce ne sont pas eux ? Et combien se succèderont ainsi à la suite, jouant avec l'émotion et les nerfs d'une famille éprouvée ? Il fut un temps, après l'affaire d'Outreau, où la justice française s'était promise qu'elle veillerait à préserver la sérénité nécessaire à son travail.

Monsieur Jean Paul Gandolière révèle l'identité  de deux personnes. On aurait trouvé une trace d'ADN sur la scène du crime. Les deux suspects n'ont pas droit à la présomption d'innocence. S'agit-il d'un privilège de classe soumis au paiement de l'impôt sur les grandes fortunes ?

751796191ddcb099fc3ca227f494ad61.jpg"L'homme est un sans domicile fixe et sa dernière adresse connue se situe à Clary, dans le nord de la France. Il a été décrit par le procureur général de Lyon, Jean-Olivier Viout, comme un "psychopathe"."

Un tel proposn'est pas sans conséquence.

Précision fatale, caractère aggravant, les marginaux sont du Nord. Galabru dans "Bienvenue chez les Chtis". L'inconscient collectif assommé par le soleil des vacances, le gras des saucisses et l'anisette, ne demande pas mieux pour s'enflammer.

- "Comme Fourniret."

- "C'est pas loin de Dutroux."

- "Clary Outreau, même topo."

Cette précipitation dans la communication se fait au mépris des droits et de la prudence.

Un avocat mettra en doute la valeur probante d'un ADN trouvé sur la voie publique. Combien de traces d'ADN distinctes peut-on trouver dans une rue, même celle d'un village ? Vous rappelez-vous tous les endroits par où vous êtes passés, la date et l'heure ? Qui peut être sûr de n'avoir jamais fait pipi derrière une haie où il ne se passera jamais rien ? L'ADN s'analyse à partir de n'importe quel reste organique : un cheveux, un poil, un crachat, une trace de sang, une squame de la peau...

L'affaire, commentée dès la découverte du corps, soutient opportunément un discours libéral sécuritaire encourageant tout un chacun à s'enfermer en exigeant toujours plus de police dans la rue. La légende des voleurs d'enfants réactualisée. A quand un lynchage de pauvres ? "Salauds de pauvres..." C'est à méditer avant d'éveiller une haine collective.

C'est également faire bien peu de cas de la famille de la victime de l'entretenir dans l'idée d'une résolution rapide du crime.

Le SDF est " psychopathe ". L'auteur de cette affirmation ne craint pas une nouvelle affaire Grégory.

Personne ne s'étonne qu'un magistrat qualifie de "psychopathe" une personne qu'il n'a jamais vue. Il n'est pas qualifié pour le faire et Monsieur VIOUT n'ignore pas les conséquences d'un tel emballement, puisqu'il a présidé la commission d'experts sur les dysfonctionnements de la justice suite à l'affaire... d'Outreau.

Les deux SDF doivent faire confiance à la justice de leur pays. L'autorité du magistrat, en traitant des suspects de psychopathes, s'est cependant compromise dans l'expression d'un certain mépris pour la personne et le droit.

L'affirmation contrevient à la présomption d'innocence mais également à l'obligation d'impartialité  pesant sur tous les magistrats, y compris ceux du Parquet. Elle est donc faite en violation du droit à un procès équitable. Le ministère public, par de tels propos définitifs,  pèse sur la conduite de l'instruction et ne peut que vicier l'appréciation et la conviction du tribunal.

Enfin, il n'y a pas de responsabilité pénale en cas d'aliénation mentale. Des "psychopathes" ne peuvent donc pas être reconnus coupables. La précipitation du magistrat n'a fait qu'affirmer publiquement leur irresponsabilité pénale. Il lui sera difficile de requérir ensuite le contraire... Surtout que le principe d'unicité du parquet lie tout les membres d'un même parquet général qui sera présent à la cour d'assise censée juger les deux SDF.

Commentaires

Ici, je crois que c' est vous qui pataugez un peu.
Un Adn " inconnu " veut simplement dire que cet adn n 'est pas répertorié dans un fichier de personne ayant déjà du dans le passé , subit ce genre de test.

Réponse au commentaire :

Merci Hubert pour votre précision.

Le point commenté est inspiré par l'insistance des autorités à préciser que l'ADN - et donc le suspect - est inconnu dans le fichier, d'une part, et l'arrestation aussitôt après de ce suspect inconnu à plusieurs centaines de kilomètres du lieu du crime, d'autre part. Il paraît étonnant de trouver aussi vite une personne qu'on affirme ne pas connaître quelques minutes avant. Pourquoi s'être fendu d'une telle précision que personne n'a demandé ? Cette incohérence s'ajoute à d'autres.

Ce n'était cependant pas l'essentiel du propos, comme vous l'avez compris, qui porte avant tout sur le mépris du devoir d'impartialité du magistrat, la présomption d'innocence bafouée, la violation du devoir de réserve et du secret de l'enquête, la négligence d'un respect élémentaire pour le deuil de la famille, l'atteinte au droit à un procès équitable et à une enquête effective, ...

Patauger ne semble pas être le verbe approprié pour cet emballement politico-médiatique autour du cadavre d'un jeune enfant. Mais il risque de le devenir. Un tel manque de retenue - que le simple bon sens et la sérénité nécessaire à l'enquête devraient dicter - paraît assez déplacé et dénote d'un certain manque d'humanité, tant à l'égard de la victime et de sa famille qu'à l'égard des suspects. Non ?

Écrit par : Hubert | 05/08/2008

Je vous remercie pour votre suivi.
La précision sur l' Adn me paraissait nécessaire, mais pour la suite de votre commentaire sur le commentaire, je suis entièrement d' accord avec vous .
La justice doit avoir un comportement irréprochable, ce n' est pas le cas dans cette enquête qui me semble plutôt céder à la pression du pouvoir politique en place.
Reste encore des devoirs d' enquêtes avant de conclure à une inculpation bien motivée.
Affaire à suivre !!!

Réponse au commentaire :

Merci également de nous lire.

Écrit par : Hubert | 05/08/2008

Les commentaires sont fermés.