Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/06/2008

En écho au procès Fourniret

dd1f5f4e5aaa6f361e62a059af9adae0.jpgLe procès Fourniret a longuement été commenté.

Cette actualité judiciaire donne un écho dramatique au roman d'un auteur français, Marin Ledun, abordant le sujet difficile de la pédophilie et de la fagilité psychologique.


Il s'agit d'un polar au style nerveux, bref, incisif. La construction narrative est inétéressante par son alternance de scènes d'action et d'intuitions.

Le titre du roman de Marin Ledun est "Modus Operandi".

L'actualité favorise un téléscopage avec un film au titre identique qui, ne traitant pas du même sujet, offre une variation - transcrite en mode mineur - sur une même barbarie, collective cette fois. Barbare signifie étranger. Le roman de Camus illustre que chacun peut porter en soi la cause de sa propre incompréhesion. Etranger aux autres comme à soi-même, le barbare sommeille potentiellement en tous, d'où toute l'importance - l'intérêt - du débat judiciaire qui ne doit pas se limiter au factuel et à l'obscène parce qu'il ne traite pas seulement du droit mais avant tout de l'humain. Aristophane, dans "Les Guèpes", posait déjà ce problème. Mutatis Mutandis.

Le roman de Marin Ledun est intéressant par l'importance croissante de la psychologie du personnage principal dans une tension dramatique crescenda. L'intrigue et la façon de la traiter renvoient au film de Sean Penn "The Pledge" (2001), autre histoire de policier usé confronté au drame de l'enfance meurtrie.

Le roman comme le film s'articulent sur une opposition, les limites d'un2ed7b7d48fe8e92f0feccfba8b85b3d8.jpg homme de bonne volonté d'une part et l'étendue du mal. Marin Ledun va encore plus loin que Sean Penn. Le récit s'achève dans une confusion hyperbolique. L'enquête à laquelle nous invitent le romancier et son personnage est délirante. La progression de l'intrigue conduit le lecteur à aborder différents domaines de la vie sociale.

L'abberration judiciaire, sans que le roman fasse le procès de la justice mais plutôt celui - plus général - de la faiblesse humaine, est un des ressorts du livre. Le procès Fourniret a révélé que le couple avait été laissé libre à l'issu d'un jugement les condamnant à quatre mois de prison ferme pour commettre le viol suivi du meurtre à la sortie du palais de justice d'une jeune fille de 13 ans . (Article de France Soir). "Le juge et l'assassin". Le titre du film s'interprète différemment selon l'interprétation du "et" (logique combinatoire).

Marin Ledun est docteur en sociologie et son roman est soutenu par une réflexion dont la profondeur donne au récit une consistance qui dépasse le roman policier. Il n'enferme pas son lecteur dans un milieu mais contribue à s'interroger sur des faits et des mobiles qui restent peut être trop souvent minimisés pour expliquer la violence ou les dérives qui y conduisent ou en découlent.

Commentaires

Ca aurait été sympa de demander l'autorisation avant d'utiliser ma photo sur votre site....

Réponse au commentaire :

Vous avez raison. Elle a donc été supprimée. En vous priant d'excuser ce qui a pu vous déplaire.

Écrit par : Bria | 29/09/2008

Il me semble que vous faites erreur sur un point. Marin Ledun n'est pas sociologue. De ce que j'ai lu à droite à gauche (mais ce n'est pas très clair parce qu'on lit un coup qu'il est sociologue, un coup qu'il est sociologue du travail, un coup qu'il est spécialiste en communication politique), il est docteur en sciences de l'information et de la communication, ce qui n'est pas pareil. On ne se décrète pas sociologue, c'est un titre en lien avec un diplôme. je trouve d'ailleurs curieuses toutes les casquettes que prend cet auteur, un coup ancien salarié de france telecom, un coup chercheur, un coup ecrivain. C'est un omni-je-sais-pas-quoi, mais ça me semble bizarre d'avoir autant de casquettes et d'en changer aussi souvent.

Réponse :

Vous trouvez sur Wikipédia son parcours :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marin_Ledun

Le site de son premier éditeur explique son emploi à France Télécom : "ingénieur de recherches en sciences humaines et sociales sur l’industrialisation des rapports sociaux, le contrôle social et les technologies de l’information et de la communication".
http://www.audiable.com/livre/?GCOI=84626100588440&fa=author&person_id=91


Il semble que la sociologie corresponde à l'étude des sciences humaines et sociales selon la revue "Sciences humaines"
http://www.scienceshumaines.com/

En souhaitant avoir répondu à vos interrogations

Écrit par : cordelia | 09/10/2011

Les commentaires sont fermés.