Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/04/2008

Epreuve olympique de tir dans le pied

9bc45776291ca960184831881b0023d7.jpgDes Chinois manifestent leur mécontentement en réponse à la contestation ayant bousculé le passage de la flamme olympique. Ils s'en sont pris aux symboles du consumérisme français.

Cette réaction est pour le moins inappropriée.


Il n'y a pas de rapport entre les droits de l'homme et la grande distribution. Tout défenseur du respect de la dignité humaine sourit à une telle "initiative populaire", dont il est difficile d'apprécier la spontanéité. Il peut même s'en féliciter. Le mass market n'est pas ce qui contribue le plus à l'affirmation des droits de l'homme.

Les supermarchés Carrefour, comme l'ensemble de la grande distribution, vendent avant tout des produits chinois. Tout investisseur étranger en Chine est obligé de prendre un partenaire chinois disposant de la majorité du capital. Mutatis mutandis, le parti communiste chinois préfère se tirer dans le pied pour sauver la face. Ce genre de réaction épidermique révèle les difficultés chinoises à intégrer la théorie des droits de l'homme.

L'argumentation et la motivation nationalistes des manifestations chinoises prouvent que le nationalisme n'est pas un refuge exclusif à l'extrême-droite.

"Des manifestants portaient un drapeau français maculé de croix gammées et traitant Jeanne d'Arc, héroïne française du XVe siècle, de "prostituée"" (...) "les médias officiels ont demandé aux Chinois de "canaliser" leur patriotisme". L'anticonsumérisme est un acte patriotique. José Bové, Jean Ziegler, et bien d'autres s'en félicitent.

Cela montre l'embarras d'un régime sur de lui qui manque d'argument. Il est obligé à soulever le spectre du complot internationnal pour resouder un pays, puisque la Chine a décidé d'étendre son mouvement de mécontentement à tout l'occident.

Angela Merkel témoigne d'une certaine fermeté, rassurante sur la valeur des principes de l'Union. Elle nous prouve qu'il n'y a pas de fatalité à rester dans l'attermoiement (1). Angela Merkel a connu la réalité des "lendemains qui chantent" (2). La RDA ne bénéficiait pas de l'appui du capitalisme occidental. Un Chinois vous dira qu'elle est jalouse.

Il n'y a pas lieu à se soucier de l'avenir de Carrefour (3) et des dirigeants chinois. La convergence de leurs intérêts peuvent permettre de penser que de telles manifestations n'ont pour but que d'occuper les foules et de les divertit des véritables enjeux de société ; qui sont de vivre harmonieusement ensemble (4).

(1) "Le président français Nicolas Sarkozy va d'ailleurs charger cette semaine deux émissaires, son conseiller diplomatique Jean-David Levitte et l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, de transmettre un message aux autorités de Pékin." La Libre Belgique précité

(2) "Le communisme c'est la jeunesse du monde, il prépare des lendemains qui chantent." (Paul Vaillant-Couturier)

(3) ou de tout autre enseigne de mass market reposant sur l'exploitation de la main d'oeuvre à laquelle aboutit la compression des coûts.

(4) Cela devrait être le sens du néologisme "positiver".

Les commentaires sont fermés.